Drôle de comparaison

A-t-on vraiment tout dit sur Eve ?

Oui c’est pour quoi ?

Lanthimos ça vous dit quelque chose ?
En 2015 la critique se divise autour de son film The Lobster, et plus récemment il remporte le prix du scenario au Festival International du Film de Cannes 2017 avec son film Mise à mort du cerf sacré. Ce jeune cinéaste grecque a au moins le mérite de surprendre et de diviser la critique. Personnellement son travail nous interpelle et on est toujours à l’affut de ses actus (on l’a en Google alerte, c’est pour dire).

Finalement on a déniché LA grosse info :  Lanthimos prévoit un nouveau film The Favourite pour 2018 ! Dans une interview, Rachel Weirz se confie sur ce projet. Actrice fidèle du cinéma du réalisateur et déjà présente dans le film The Lobster aux côtés de Colin Farrell, elle fera partie du casting, qui annonce Emma Stones également. Elle parle du film, qu’elle qualifie de « pure Lanthimos » (une fable ? étude sociologique ? un brin zoophile ?). Rachel Weirz nous annonce au passage que ce sera un film d’époque sur les rivalités de cours, ce qui peut surprendre quand on connait la filmographie du réalisateur, plus habitué au futur proche qu’à l’époque Elisabéthaine.

Mais c’est surtout la référence qui nous a fait tilter : « It’s like a funnier, sex driven All About Eve ». Alors vous commencez peut-être à nous connaitre, une référence à Mankiewicz et on saute dans tous les sens ! C’est quand même une grande promesse !

En attendant de découvrir The Favourite de Lanthimos (on a le temps il ne sort qu’en 2018) on vous parle d’un merveilleux film : All About Eve.

Let me tell you about Eve

Margo Channing est la grande star de Broadway, malgré son âge. Venant juste d’avoir 40 ans, elle est obnubilée par la différence grandissante entre l’âge des femmes qu’elle joue sur scène et son âge à elle, mais également la différence avec l’âge de son compagnon, ayant 8 ans de moins qu’elle.

A la fin d’une performance, Margo rencontre « par hasard » Eve, une jeune femme ayant assisté à toutes les représentations de sa dernière pièce. Cette dernière confesse son histoire tragique devant Margo et ses amis et raconte comment elle en est venue à admirer Margo et à suivre toutes ses performances. La grande actrice est émue par son témoignage et décide, encouragée par ses amis, de la prendre sous son aile, lui offrant le rôle d’assistante. Eve petit à petit prend une place très importante dans la vie de Margo, devançant tous ses besoins, ce qui commence à frustrer l’actrice. Evidemment Eve est tout ce qu’elle n’est pas, jeune, infiniment humble, discrète, fraiche et admirée pour ses qualités par tout l’entourage de Margo, particulièrement son entourage masculin.

Un soir de représentation, Margo est mystérieusement retenue sur la route qui devait l’emmener au théâtre. Ne pouvant arriver à temps, Eve la remplace au pied levé et donne une représentation admirable. Etonnamment le tout Broadway était présent ce soir-là. Les plus grands critiques avaient été conviés, parmi eux Addison De Witt qui impressionné par le talent et l’ambition d’Eve et détectant également chez elle un certain double jeu, décide de la prendre à son tour sous son aile pour en faire la nouvelle Margo Channing.

Le génie de Mankiewicz

Ce film marque le retour en grâce de Bette Davis, ayant pendant dix ans perdue de sa superbe en participant à des films peu glorieux.

«Dès le premier tour de manivelle aucun film ne me donna autant de satisfaction… Ce fut un grand film, dirigé par un grand metteur en scène, avec une distribution idéale… Après la projection, je pus dire à Joe (Joseph Mankiewicz), qu’il m’avait ressuscité.»

Mankiewicz reflète dans son film une image très sombre du milieu du spectacle. Il véhicule un message explicite : pour réussir il ne faut pas hésiter à mentir, être hypocrite, manipuler, et coucher même. Ces méthodes sont présentées comme indispensable à la fabrication des stars de demain, en véritable cercle perpétuel.

On souligne le rôle de George Sanders, qui remporta l’oscar du meilleur second rôle pour sa performance. Il interprète le flamboyant Addison De Witt, remarquable comme critique de théâtre cynique et sarcastique, aimant semer le trouble dans le monde du théâtre.

«To those of you who do not read, attend the theatre, listen to unsponsored radio programs or know anything of the word in which you live – it is perhaps necessary to introduce myself. My name is Addison De Witt. My native habitat is the theater. In it, I toil not, neither do I spin. I am a critic and commentator. I am essential to the theater.»

Petit fun fact : c’est un des premiers films de Maryline Monroe. On l’aperçoit au bras du critique Addison De Witt, dans le rôle de jolie jeune mais pas très futée actrice, sans grand avenir apparemment.

Pour son focus sur l’âge des actrices et la difficulté de vieillir sur scène, le film se rapproche de Sunset Boulevard de Billy Wilder, mais également pour sa critique du Showbiz cynique et dure.

Le scenario écrit par Mankiewicz est brillant. Il prend toute sa place et est élevé par le réalisateur. Les répliques sont cinglantes et blessantes parfois, avec la touche d’humour et de sarcasme ravageurs propre à Mankiewicz.

Pedro Almodovar n’a pas hésité à faire un clin d’œil à All about Eve, au travers de son film Tout sur ma mère (Todo sobre mi madre), sortie en 1999 où on aperçoit un extrait du film de Mankiewicz.

Du coup qu’est ce qu’on fait ?

On s’intéresse au travail de Lanthimos, l’étoile montante du cinéma international indépendant. Et en attendant la sortie de son prochain film The Favourite en 2018, on découvre All About Eve de Mankiewicz, et puis pourquoi ne pas jeter un oeil à notre article  sur Sunset Boulevard de Billy Wilder.

Cheers !

1 comment

Comments are closed.